Zoom sur la toilette complète au lit

Faire une toilette au lit signifie laver quelqu’un qui est au lit. Une toilette au lit permet de nettoyer la peau et de la protéger contre les infections. Il contribue à détendre la personne baignée et à l’aider à se sentir mieux.

Généralité concernant toilette au lit

La toilette au lit consiste à donner le bain à un client qui est confiné au lit et qui n’a pas la capacité physique et mentale de se laver seul. Les clients qui ont besoin d’un bain au lit sont ceux qui sont plâtrés ou soumis à une traction, qui doivent rester strictement alités, qui sont paralysés, inconscients et qui ont subi une intervention chirurgicale. Une toilette complète au lit implique le lavage de tout le corps. Une toilette partielle consiste à laver le visage, les mains, les aisselles et la zone génitale/périnéale. Une toilette complète au lit indique que quelqu’un doit laver entièrement un patient, comme on le fait avec un patient inconscient. Une toilette partielle au lit signifie que le patient n’est pas totalement dépendant mais qu’on lui donne une bassine, du savon et de l’eau, ainsi que toute l’aide nécessaire pour maintenir une bonne hygiène.

La toilette au lit, ou toilette à l’éponge, présente d’importants avantages pour la santé : outre le maintien de l’hygiène, elle améliore la circulation sanguine et soulage une partie de l’inconfort et du stress associés à une immobilité prolongée. Il s’agit également d’une petite forme d’exercice. Certains patients ne peuvent pas quitter leur lit en toute sécurité pour se laver. Pour ces personnes, des toilettes quotidiennes au lit peuvent aider à garder une peau saine, à contrôler les odeurs et à augmenter le confort. Si le déplacement du patient provoque des douleurs, prévoyez de lui donner une toilette au lit après qu’il ait reçu des médicaments contre la douleur et que ceux-ci aient fait effet.

Conseils à suivre pour faire une toilette au lit

Les clients qui sont sujets aux escarres doivent se faire traiter le dos toutes les deux heures ou plus fréquemment. Le dos est lavé à l’eau et au savon, séché et massé avec de la poudre. L’utilisation de poudre ou de tout autre lubrifiant permet d’éviter la friction entre les mains et le corps du client. Le massage permet d’augmenter l’apport sanguin dans la zone et de prévenir les escarres. Un tour de massage est effectué avec les deux mains, des fesses vers les épaules, puis de nouveau vers les fesses. Continuez la technique, au moins 8 à 10 fois et couvrez tout le dos. L’attention portée à d’autres points de pression au niveau des crêtes iliaques, des chevilles, des talons, des coudes, etc. est bénéfique aux clients pour prévenir les escarres. Séchez la zone en tapotant et non en frottant.

Le client peut prendre soit une toilette complète, soit une toilette partielle. Dans le cas de la toilette complète, tout le corps est baigné, alors que dans le cas de la toilette partielle, seules les zones où les sécrétions s’accumulent sont nettoyées, par exemple le visage, les mains, les aisselles, le dos et le périnée. On utilise parfois le terme de toilette au lit auto-administrée dans lequel le client est confiné au lit mais est capable de se baigner complètement, à l’exception du dos et des jambes. L’infirmière fournit tout ce qui est nécessaire au bain à portée de main du client.

Posts created 16

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut